Image Alt

Teach Transition

Teach Transition : Méthodologie et design du NUMEFA (3/3)

De l’étude de cas au Parcours de formation Universitaire franco-belge de techno-pédagogue

La méthodologie de Design Thinking et de co-construction adoptée par les partenaires du projet Teach Transition encourage la mise en place de différentes possibilités et scénarios de (parcours) de formation qui doivent s’inter-nourrir dans leurs conclusions pour déboucher sur une première version d’un diplôme (France) / certificat (Belgique) universitaire commun qui sera lancé en septembre prochain après l’aval des autorités respectives.

Sur le versant lillois, celui-ci aura déjà un statut juridique. Ce sera le NUMEFA, fruit d’une étude de cas de 5 journées conduites à distance par 17 participants. L’objectif de ce “Sprint” ? Produire sous forme de “scénario-fiction” une première itération du référentiel, de la maquette et du prototype de la formation souhaitée. La communauté de pratiques y occupe une place centrale.

travail ordinateur sourire homme

Professionnalisation d’une communauté

Pierre-André Caron, maître de conférences à l’Université de Lille : “La première idée derrière le projet Teach Transition, c’est le constat qu’il y a une forme de professionnalisation qui est en cours chez les enseignants, un nouveau métier qui est en train de se dessiner. Le numérique en enseignement, ce n’est pas que des pratiques professionnelles particulières. Cela suppose aussi un savoir savant, des cadres théoriques, des réflexions au niveau de la recherche. Cela constitue une didactique professionnelle autour d’une nouvelle discipline qui n’existe pas encore et qui porte sur l’usage du numérique pour enseigner et former.

A nos yeux, il faut donc essayer de comprendre ce qui se met en place, en particulier dans les réseaux sociaux et les communautés de pratiques mises en place par les enseignants pour dialoguer. Dans tout processus de professionnalisation, il y a un moment donné où une communauté doit prendre conscience qu’elle existe pour ensuite commencer à construire la mémoire des pratiques et des savoirs qu’elle a constituée.”

Reconnaissance universitaire d’un nouveau métier

“Au-delà de cette mémoire, il faut aussi qu’elle mette en place un système de formation et de pérennisation de ce qui est en train de se construire entre eux.  C’est l’objet du projet Teach Transition dans lequel je m’inscris. L’objectif est de concevoir un certificat qui viendra prendre sa place dans ce processus de professionnalisation. Il s’agit de construire un premier noyau commun entre les universités de Mons et de Lille reconnaissant les compétences techno-pédagogiques des enseignants et des formateurs. Actuellement avec le déploiement du diplôme de part et d’autre de la frontière, cette double reconnaissance n’est qu’une construction intellectuelle limitée à la durée du projet.”

NUMEFA : Diplôme/Certificat universitaire NUMérique pour l’Enseignement et la Formation d’Adulte

Logo Numefa 513x222

Double diplôme international

“L’idéal pour nous, et c’est un des objectifs du projet Teach Transition, serait que structurellement, dès la première étape, soit construite la reconnaissance commune des diplômes. Nous souhaiterions que lorsqu’un étudiant s’inscrit à Lille ou à Mons, il sorte avec un double diplôme international.”

Son nom ? NUMEFA, qui vaut pour diplôme/certificat universitaire NUMérique Enseignement et Formation d’Adulte. Une fois construite cette reconnaissance, à charge ensuite au consortium prévu dans le cadre du projet Teach Transition de proposer d’accompagner sur le même modèle la procédure d’accréditation aux autres universités souhaitant proposer le diplôme universitaire”

Teach Transition, c’est un projet pour comprendre la transition en cours et pour y participer en construisant des objets et en mettant en place un dispositif de cristallisation des pratiques. C’est un projet de recherche action dans le sens marxiste du terme, c’est à dire que le chercheur est impliqué dans l’action et donc change son objet au fur et à mesure qu’il l’observe.

Recherche Action

Depuis sa thèse soutenue en 2007, Pierre-André Caron travaille dans ses recherches sur l’impact des objets, des artefacts sur les pratiques des individus. Il a publié de nombreux articles sur le sujet. “Les objets qu’on utilise ont tendance à garder le souvenir des pratiques des autres et donc à les cristalliser. Dans Teach Transition, l’idée et l’ambition sont de mettre en place un dispositif qui a ce même enjeu de cristalliser les pratiques des personnes et d’en construire la mémoire.”

Mettre les usagers au centre du dispositif

Pierre-André Caron : “Ce dispositif est donc à la fois technique et social. Depuis quelque temps, je me pose la question de son design. C’est-à-dire des conditions de sa mise en place et surtout de la place qu’on donne aux participants potentiels dans sa construction, quel rôle on leur donne dans son design.”

Imaginez un grand réseau de 2 ou 3000 personnes qui échangent sur leurs pratiques. Chaque année, les participants à la formation auront comme tâche d’imaginer des activités pour l’animer, la transformer et/ou de monitorer ce qui s’y dit pour nourrir la base de connaissances.

Design Thinking

“Nous avons mené au préalable une étude quantitative et qualitative portant sur les profils des publics pouvant être intéressés par ce nouveau diplôme/certificat universitaire. La méthodologie Design Thinking suppose d’y impliquer des participants potentiels.

Dans un premier temps, nous avons voulu travailler sur ce que nous appelons des profils “entrants” et des profils “sortants”. Les usagers entrants de notre dispositif constituent certes le public de la formation mais ont le désavantage de ne connaître du domaine de formation pressenti que les apparences. Il est difficile, comme l’indique l’étude quantitative que nous avons conduite auprès de 200 personnes, d’interroger précisément les usagers sur une formation qu’ils n’ont pas suivie et par rapport à des compétences professionnelles qu’ils ne mobilisent pas dans leur quotidien professionnel. Les usages “sortants” ont eux des pratiques professionnelles qui pourraient être adressées par une formation qui n’existe pas encore de façon formelle. Les personnes interrogées dans le cadre de l’étude qualitative ont pour la plupart acquis leurs compétences au fil du temps dans le cadre de leur profession. Par ailleurs, définir les compétences qu’ils mobilisent au regard d’un profil entrant est pour eux difficile.”

Processus Design Thinking

Un sprint en ligne de 5 jours

Et puis la pandémie est arrivée et a tout bousculé. Pierre-André Caron : “Le fait d’être tous confinés nous a fortement handicapés dans nos méthodes et nous a contraints à changer notre fusil d’épaule en cours de route. Nous avons décidé de mettre en place fin avril un outil très connu dans le design thinking, à savoir un “sprint”. Il a réuni fin avril durant 5 journées, 17 personnes formées à l’ingénierie pédagogique et multimédia.

Le Master Sciences Humaines et Sociales Mention Sciences de l’Education et de la formation, Parcours Ingénierie Pédagogique Multimodale) suppose au terme de la période académique la réalisation d’un mini projet encadré dans la dernière semaine de leur formation. “C’est celui-ci qui est mis au profit du projet pour offrir d’une part aux étudiants une situation authentique de prototypage et d’autre part pour avoir à la disposition de Teach Transition 17 “experts” pouvant être mobilisés pendant 5 jours, chose difficile à réaliser en contexte de Covid. Il s’agit de personnes ayant déjà une expérience professionnelle antérieure. On a à la fois encore un profil entrant mais aussi les caractéristiques du profil sortant réunies. En quelque sorte, ce groupe constitue le chaînon manquant entre les deux profils : c’est la raison pour laquelle nous l’avons choisi.”

4 domaines de compétences

Le sprint a eu lieu intégralement à distance, mais dans les conditions du synchrone. “On démarre le lundi à 9 heures sur zoom pour commencer à organiser le projet. La plate-forme de visio est structurée en salle principale, puis au gré des activités en diverses sous salle de travail. Un tableau blanc partagé (instance Miro) permet de conduire et d’échanger sur le mini projet : celui de construire le diplôme universitaire.

Nous commençons par explorer le travail déjà fait précédemment. On observe les profils entrants et à partir de ceux-ci, on essaye de sortir des activités, des compétences mais on se rend compte que cela ne marche pas. On se réoriente alors sur les profils sortants et sur la nature des activités qu’ils sont susceptibles de mener à l’issue de cette formation. Cela nous conduit à 10 profils de participants potentiels sortants et à la description des activités que ces personnes vont mener au cours de la formation, à partir d’elles à la définition des compétences qui allaient être mobilisées par chacun de ces 10 profils, pour la moitié issue de la communauté administrative, des professeurs, des enseignants, des instituteurs ; pour l’autre des formateurs actifs dans le privé.

Cela nous a permis de sortir 200 compétences, qu’on a découpé en 24 domaines qu’on a retravaillé pour se fixer sur 4 grands domaines de compétences

Un module dédicacé à la COP

A partir de là, nous avons utilisé la métaphore des villages pour construire la formation. En “dessinant” la formation, on s’est rendu compte qu’en fait, un des modules devait être consacré à la COP.

Imaginez un grand réseau de 2 ou 3000 personnes qui échangent sur leurs pratiques. Chaque année, les participants à la formation auront comme tâche d’imaginer des activités pour l’animer et la transformer ou à tout le moins il leur sera proposé de monitorer ce qui s’y dit pour nourrir la base de connaissances. Les trois autres modules sont consacrés l’un à des compétences instrumentales, l’autre se tourne vers les cadres théoriques tandis que la troisième porte sur la gestion de projet.” Le nom de ce premier module transversal ? “Animer, former et collaborer avec ses pairs dans le domaine de l’éducation et de la formation numérique”. La gestion de la COP du côté de Technofutur TIC et de l’UMONS a un boulevard devant elle…

Poster un commentaire